AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lynton Ashlow [Reservoir Dogs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephy
charming anti-PRINCE
avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Lynton Ashlow [Reservoir Dogs]   Sam 1 Aoû - 17:00


▪ Nom : Ashlow
▪ Prénom : Lynton
▪ Surnom : Lyn, Narcisse, Le boss et tout plein de mot d’amour, mes chéris.
▪ Age : 36 ans mais on ne lui en donne que 24-26 normalement.
▪ Date de naissance : 13 juillet
▪ Nationalité : Américain - Français
▪ Statut : Propriétaire du casino 'Le Splendide' – [ Narcisse ]


▪ Description physique ▪
Grand, beau, yeux bleus, doté d’une chevelure blonde cendrée et d’un corps finement musclé, Lynton pourrait bien être votre idéal. Non, attendez, il est votre idéal. Aucun doute la dessus, vous le voulez, vous le désirez, vous êtes prêt à vous l’arracher mais tout ça, c’est dans sa tête à lui bien entendue. Parce que finalement, le bel homme qui n’a quand même rien de déplaisant à première vue, ni lors de la deuxième d’ailleurs, n’a rien de la perfection qu’il croit incarner. Mais son charme vous a bluffez n’est-ce pas? Aller, ne soyez donc pas timide et jeter un regard à la marchandise. Parce que finalement, il n’attend probablement que ça.

Grand? Pas tant que ça en fait, l’homme mesure 1m94, ce qui le fait malheureusement paraître trop mince parfois vue son poids plume. Plutôt élancé, il n’est pas une montagne de muscle, disons plutôt qu’il a du tonus. Eh oui, il faut flatter son ego mesdames, messieurs aussi tien. Il se juge parfait mais c’est à vous de voir si son allure vous plaît. Ses jambes sont probablement trop longues tien et puis son cou est légèrement plus long que la moyenne des gens, enfin c’est l’impression qu’il donne lorsqu’on le regarde émergé du col de ses chemises coûteuses. Et une fois la chemise retirée? Bonne question! Nous avons un gagnant ce soir. En fait, Lynton à réellement un corps appétissant, ses muscles finement ciselé y étant pour beaucoup. Oh n’allez pas croire, il ne les a pas eu naturellement hein, il est trop vieux pour ça et puis bon, si plus jeune il arborait le même physique avec un air fier, il a maintenant affaire avec la chirurgie plastique. Eh oui mes chéris, même les hommes y ont droit de nos jours et puis, c’est tellement dernier cris.

Beau? Là il entre dans les critères connus de beauté. Il n’a rien d’exotique, il ressemble d’ailleurs beaucoup à ses séduisant californiens. Vous savez surfeurs, éternellement jeune, ça lui va très bien d’ailleurs avec ses cheveux blond. D’une teinte dorée à la base, ils sont depuis son apparition dans la ville, d’un blond cendré artificiel mais au final, on leur trouve tout de même un charme. Ils ne sont pas terne, il adore les attacher; complètement, en partie, avec une barrette quand il travaille, il adore glisser ses doigts entres les longues mèches. Miko voulait les lui faire couper, puisqu’ils coulent dorénavant jusqu’à la bas de son cou mais le monsieur n’en a visiblement aucune envie. Non, les cheveux restent ma poulette. Des sourcils finement dessiné, des yeux légèrement allongé, d’un bleu claire où brille une lueur perpétuelle d’espièglerie. Il prépare toujours un sale coup de toute façon tien. Attention à son regard cela dit, il sait l’utiliser avec brio et s’il n’a jamais tué, il pourrait bien vous tiré dans un piège sans issue. Un nez légèrement pointue lui donne ce petit côté malicieux, voir farceur qui fait son charme auprès des plus jeunes. Puis, il y a cette bouche. Un tantinet trop large, pratiquement toujours éclairé d’un sourire séduisant, parce qu’il est un vilain charmeur hein, elle est la source de bien des délices. Envie d’y goûter? Il suffit de demandé et vous serez servis! Son menton est légèrement pointue et mis à l’avant mais sincèrement, avec son air distingué et la classe qu’il à, ce n’est pas un bien vilain défaut, nous nous entendons.

Un tatouage? Oui, qui envahit tout son dos, glisse sur ses bras, embrasse ses hanches et qui finalement, lui donne un petit air de yakuza irrésistible. Envie d’y glisser la main? Il ne faut pas être aussi timide voyons. Dans des tons de noir, brun et rouge, il l’a fait dessiner il y a un bon moment. En fait, son design n’a rien de significatif, il a seulement fait ajouté des éléments ici et là, tout en suivant une symétrie parfaite et voilà. Il a cessé d’ajouter des trucs depuis que Miko lui a fait remarquer que trop, c’est semblable à pas assez. Plus question de toucher son grand tatouage depuis.

Le code vestimentaire du monsieur? Tout ce qui est chic. Pas question de se montrer sous un jour moins glorieux. Non, il est toujours sous son meilleur jour, il ne se connaît d’ailleurs pas de mauvais angle tien, c’est beau la vie. Costume deux pièces en permanence, les trois pièces pour les soirées dansantes, sinon il arbore les pantalons droit et les t-shirt simple. Mais attention, ceux-là c’est pour quand il ne peut pas être tout beau et étincelant dans ses fameux costume. Il adore les costumes pâles, le blanc est une couleur qu’il affectionne particulièrement, ainsi que le violet. Les chemises de soie, c’est terriblement confortable, les chaussures en cuire au bout long, c’est classe et puis les nœuds papillons, ce n’est pas ringards, pas si lui, il le porte. Les lunettes fumé sont aussi dans sa garde robe, c’est pratique et puis, sa permet de cacher ses jolis yeux le jour, ils sont tellement sensible ceux-là.

▪ Description psychologique ▪
Le mot le décrivant le mieux serait : Charmant. Oui, que vous l’aimiez, le détestez, l’enviez ou le désiriez, quelque chose reste clair, Lynton est un homme charmant. Il parle trop, il se voit comme un apollon mais au final, il n’en est pas moins un gentilhomme remplis d’égard. Amis, ennemis ou tout simplement victime, il saura vous traitez avec tout le mérite que vous devez recevoir. Attention cette mention dépend uniquement de votre personne, les plaintes ne sont pas acceptées. Et puis vous l’aurez devinez, Monsieur Ashlow est légèrement narcissique. Bon d’accord, soyons honnête, il n’a pas acquis le surnom de Narcisse par erreur, il est très narcissique de ce fait. Il ce sait beau, y croit dur comme fer et vous dira sans mentir, qu’il est la meilleure chose qui puisse vous arrivez. Vous pourrez y croire ou pas, c’est votre choix mais lui, il ne bronchera pas. Aucune chance.

Confiant, il marche droit et sait où il va. Enfin, la plupart du temps et puis sinon, il lancera fièrement qu’il cherche où aller mais de son plein gré. Indépendant, c’est un homme qui semble libre de tout. Aucune attache? Pas nécessairement mais sur le plan relationnel, il est libre comme l’air et ne semble pas prêt de troquer ce statut pour un autre. Niveau bien matériel, il est très attaché à ses biens, à son argent et vit dans un luxe écœurant. Le gaspillage ça le connaît et il ne se gêne pas pour le pratiquer. On a qu’une vie et il la vit à fond, comme s’il savait que la mort l’attend au tournant. Sauf qu’il ne connaît pas encore la route qu’il emprunte et au lieu de se montrer prudent, préfère les passer à une allure folle. Vous oubliez qu’il ne vieillit pas, il fonce tout simplement. Oui et il est immature à souhait. La jeunesse l’obsède, la beauté aussi et ce sont de bien vilains défauts pour un homme, n’est-ce pas. Oh, pas la peine de vous cachez, il le sait et il l’assume.

Pervers, légèrement sadique, un tantinet masochiste, il a des goûts bien particuliers en matière d’amour tactile. Libertin et joueur, il aime bien chasser la chaire fraîche. Elle ne dure jamais bien longtemps et il est bien connu pour sa facilité à se lasser de ses proies. Il n’a toutefois aucune préférence quant aux sexes des gens qui l’invite ou qu’il invitent, à se joindre à son univers. Ce sera court chéri mais ce sera divin. Il le croit fermement tien. Sûr de lui? Ça oui. Il sait comment parler aux femmes, aux hommes aussi mais les femmes sont plus facile, plus sensible et il utilise cette faiblesse avec plaisir. Arme à double tranchant cependant et c’est bien connue, les crises de jalousies et les scènes, n’entrent pas dans le domaine de l’acceptable pour lui. Essayez un de ses petits tours sur lui et vous aurez droit à une gifle retentissante. Parce qu’il n’hésite jamais à gifler qui que ce sois, lui. Femme, enfant, homme, même les mourants n’y échapperont pas. Tien, un autre défaut à son tableau, il n’a aucune patience et n’aime pas perdre son temps.

Sinon, plusieurs vous dirons que notre cher Narcisse à une faculté à vous faire sentir spécial. Peu importe qui vous êtes, il sait vous faire briller, vous faire sentir comme la personne la plus importante à ses yeux. Non, en fait la personne la plus importante de la pièce. Il est aussi un farceur, il aime bien taquiner les gens, leur jouer des tours et dans le cas de sa charmante assistante, la faire tourner en bourrique. Il a d’ailleurs le rire facile et adore s’amuser. De toute façon, vous l’aurez compris, Lynton Ashlow ne vieillit pas, alors il est logique qu’il reste un grand gamin de l’intérieur. Et puis, vous le savez, vous le sentez: vous le voulez. Mais tendez donc la main, il y posera peut-être un baiser. Ou encore, vous entraînera dans son univers, mais le jeu en vaut-il la chandelle, hm? Vous savez que si.

▪ Famille ▪
Esma Ashlow [Décédée] : Très jolie femme, d’origine cubaine, elle a épousé Lynton il a de ça 14 années. Adorable, joviale et plutôt coquette, elle était de nature très chaleureuse et ce qui amusait d’ailleurs son époux, très pudique. Aimante et attentionnée, elle se donnait toute entière à son époux et ne vivait que pour son bonheur. On la regrette encore aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.folio-graphiques.fr/comptes/Chewy/index.php
Stephy
charming anti-PRINCE
avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: Lynton Ashlow [Reservoir Dogs]   Sam 1 Aoû - 17:01


Hide and seek
All those years
Ransom notes keep falling out my mouth
Mid-sweet talk, newspaper word cut outs
Speak no feeling, no
Hide and seek
Blood and tears

▪ Histoire ▪
Il passe tout près de vous, grand et blond, impeccable dans son costume deux pièces blanc et sa chemise de soie noir. Il a la classe, son sourire attire les regards et puis la confiance qui l’entour de près, à quelque chose de terriblement charmant, voir d’enivrant. Son parfum vous émoustille et cette simple odeur suffit à vous convaincre qu’il n’est pas qu’un inconnu, enfin vous aimeriez qu’il soit bien davantage. Mais pour le moment il n’est qu’une chose, le propriétaire DU casino, le seul et l’unique, le splendide. D’ailleurs le nom peut très bien être porté par l’homme qui marche avec assurance et plus il avance vers vous, plus sa jeunesse vous épatent, vous vous demandez si vous ne rêvez pas d’ailleurs. Il est aussi jeune que ça le monsieur Ashlow? Les apparences sont trompeuses mes chéris et si vous vous posez la question, un petit sourire ourlant votre délicieuse bouche, alors c’est que vous êtes déjà perdu. Bienvenue dans mon monde. ~

Narcisse, voilà le titre qu’on lui a finalement donné après près de trois ans de règne. D’où sort-il? Que faisait-il avant? Quel âge a-t-il au juste? Pas la peine de demander, personne ne sait, personne ne veut savoir non plus et c’est dans votre intérêt vous savez. Le passé n’a pas d’intérêt pour les gens important, ceux qui ne vieillissent pas et Lynton Ashlow entre dans cette catégorie. Seul un nom peut le nommer, une image plus ou moins flou lui a été donnée. Il est le propriétaire du casino ‘Le splendide’ et c’est tout ce qu’il y a à retenir. Un Alpha, un homme avec un minimum de pouvoir et de valeur, un maximum d’argent et de connaissance, rien de bon pour sauver son âme, ni la vôtre de ce même fait. Et si vous pouviez savoir tout ce qu’il a connue, tout ce qu’il a traversé, vous comprendriez sûrement qu’il est de ses hommes, qu’on ne veut pas connaître. Âme monstrueuse, manque de valeur basique, il grouille de ses mauvaises expériences qui nous rendent plus près du mal et ne parlons pas de ses envies peu louables. Non, il n’a rien de bon à offrir et pourtant, pourtant vous ne pouvez pas vous empêcher de le regarder n’est-ce pas?

Il est apparu il y a trois ans de ça, alors que la ville était en plein reconstruction. Comment fut-il capable d’obtenir les droits sur le casino de la ville, c’est encore un mystère et il y a fort à parier, que le beau blond ne vous en soufflera mot. Tout ce que vous devez retenir, c’est qu’il devint l’heureux propriétaire du fameux ‘Splendide’, nom choisis avec soin par le dit monsieur. Rejoignant les Alpha, parce qu’il faut bien s’allier à l’un des groupes si l’ont veut faire fortune ici, il devint un des trésoriers si on veut. Ramasser le fric n’avait rien de compliqué à ses yeux et faisant de son casino un endroit ou tous les vices se côtoyaient, l’argent afflua sans attendre. Des rumeurs à son sujet coururent un moment, il aurait jadis été un membre de l’armé et aurait fait un sale coup à ses propres coéquipiers. Il ne sut jamais d’où l’info pu bien provenir mais Lynton se contenta de rire de l’histoire. L’armée? Ouais, c’est ça et puis quoi, il avait été ballerine aussi? Dur à croire en effet. On oublia rapidement cette histoire et le jovial mais vicieux homme continua simplement à renflouer les coffres fort des Alpha. On ne se plaint pas la bouche pleine, eh non et lui, il tenait parole. Son clan ferait beaucoup de fric, voir horriblement trop et il tint parole. Depuis trois ans il le fait et il semble prêt à continuer encore un bon moment.

Une petite amie attitrée? Pas vraiment. En fait, pendant qu’il vous fait les yeux doux, un sourire charmeur à la bouche, une flûte de champagne tendue en votre direction, son assistante le surveille non loin de là. Belle femme, chinoise et terriblement cruelle, elle est la seule femme qu’il accepte de prendre dans son lit plus d’une fois. Ils sont inséparables et leur complicité dure depuis près de deux ans. Elle le parasite, il le sait, s’en amuse et continue de jouer le jeu. Vas-y mange moi petite araignée, je suis immunisé à ton venin. Par contre, vous, peut-être n’êtes vous pas immunisé à son venin à lui, soyez prudent, il pourrait bien vous mordre. Oh, ne vous en faites pas, il ne vous mangera pas, il a simplement envie de goûter.

_____________________________________________________________________


Un goût amer dans la bouche, le grand blond tourna ses yeux bleus vers le ciel, aveuglé par le soleil qui se levait, il grogna. Il aurait du prendre ses lunettes mais il était un peu tard pour ça, il n’avait aucune envie de retourner à l’intérieur. En fait, il ne pouvait tout simplement pas le faire. Ne pas retourner en arrière, avancer avec confiance, un pas devant l’autre. Ne pas fléchir, être fort, il avait fait ce qu’il devait faire, les conséquences n’avaient plus aucun intérêt. Le pire était derrière lui, ça avait été bien assez difficile ainsi, il n’avait aucun besoin de se torturer l’esprit avec son choix. Pourtant, une vois résonnait dans sa tête.

As-tu fais le bon choix Ashlow? En es-tu vraiment sûr mon vieux? Moi je pense que tu viens de faire une belle connerie. Ouais, complètement. Tu va t’en mettre plein les poches mais est-ce que c’est si important que ça, le pognon?

Mentalement, il se répondait que si. Certaine personne vivent pour l’amour, d’autre pour le plaisir, leur famille ou toute sorte de bonne raison, lui il avait décidé que maintenant qu’Esma était morte, il devait se trouver autre chose. Fini les valeurs sûr. Il n’avait plus de famille, l’amour lui avait été arraché et puis le plaisir, bah l’argent l’achèterait. Oui, c’était un plan simple, quelque chose d’infaillible. Pas la peine de revenir sur tes pas, ils sont morts, tu ne peux que suivre LE plan, ton plan. Et il continuait d’avancer, tirant d’un geste sans trace de nervosité, sa cravate. On lui adressa un signe de salut et il y répondit avec un petit sourire pincé, visiblement pressé. Vite, sort de là, ne traîne pas Lyn. Si tu te fais prendre, il n’y aura pas de plaisir, il n’y aura que du temps, beaucoup de temps à attendre pour la fin, qui ne viendrait peut-être même pas. Depuis quand rêvait-il de mort? Esma. Oui, c’était la faute d’Esma. C’est elle qui avait causé sa perte et alors qu’il rejoignait enfin son automobile, se glissant à son volant, laissant ses papiers s’envoler par la fenêtre de sa voiture, le mastodonte démarrant au quart de tour, il sut qu’il n’était plus tout à fait humain. C’était la faute de sa femme décédée, il arriverait à y croire.

Tu réalises que tu as semé la mort autour de toi? C’est plutôt ironique, tuez deux de tes amis les plus proche, à cause de la mort de ta femme. Ses mêmes personnes qui t’épaulaient il n’y a pas un mois de ça. Ceux là même qui t’ont accueilli chez eux. Tu viens de les tuer pour de l’argent Lynton, une poignée de fric. Bon d’accord, une grosse poignée quand même mais ça ne change rien. Serais-tu devenue un monstre?

Oui, il était devenu un monstre et il l’assumait. Il l’assumerait du moins et filant sur l’autoroute, sachant pertinemment que bientôt le seul homme capable de le tuer découvrirait les corps de leurs deux coéquipiers, il se surprit à sourire. Il avait suivit le plan. Un plan vraiment débile, sans aucune logique. Qui pouvait bien tuer ses amis et collègues, presque des frères au bout d’autant de temps, hein? Lui. Esma, Esma, Esma, tu m’avais dit de cesser le contre-espionnage ma douce et tu avais raison. Si sa femme avait su le convaincre de tout cesser, elle ne serait pas morte. Si elle avait été plus intelligente, elle aurait su lui dire les mots qu’il fallait. Mais non, rien, elle était l’idiote qu’il avait toujours su qu’elle était lorsqu’il l’avait épousé. Une jolie cubaine au teint basané, des yeux d’ambre et un cul à vous faire rêver mais rien dans la tête. Esma, Esma. Une idiote qui n’aurait jamais su que pleurer et le supplier. Ça ou rouler des hanches, là aussi elle était doué. Mais elle était morte, elle ne rirait plus jamais sous une de ses blagues salace, elle ne rougirait plus devant ses regards brûlant et plus jamais il ne l’entendrait pleurer non plus. Tout ça il le savait depuis un mois. Un terrible mois.

La chaleur l’étouffait et il ouvrit toutes les fenêtres de son automobile, ses cheveux court de couleur blé, frémissant doucement, accompagnant le ronron de la voiture. Au revoir Esma, au revoir la part humaine de mon être. Il ne restait plus rien à pleurer. Ses larmes, il les avait toutes pleurées. On lui avait toujours dit que les hommes naissaient avec un nombre de battement de cœur déjà calculé, Lynton croyait dorénavant qu’il en allait de même avec les larmes. Les siennes avaient connus leur fin, il ne restait rien. Il avait donc lancé les derniers morceaux de sa vie envolé par la fenêtre. Un nouveau passeport se trouvait dans ses sacs de voyage, il passerait dans un salon de coiffure avant d'enfin partir, il avait rendez-vous dans vingt minutes. Le noir ne lui irait pas, pas plus que le bronzage jaunâtre qu’il allait se faire installé par vaporisation mais il ferait avec. Une autre vie, ailleurs, l’attendait. Et la voix reprenait son discours dans sa tête, le sermonnant, tentant en vain de lui faire reprendre raison mais il était trop tard. Beaucoup trop tard. David et Reuben étaient morts depuis longtemps, il en était pratiquement certain et puis quand bien même ont les retrouverais, il était impossible qu’il ne meurt pas des suites de leurs blessures.

_____________________________________________________________________


« Écoute moi bien Josh, la meilleure façon de tuer un homme, c’est de tiré trois coup sur lui. Tu commences par le genou, pour ne pas qu’il fuit, c’est toujours efficace. Ensuite, tu tire sur la gorge, près de l’oreille mais pas trop, pour toucher la jugulaire, c’est pratique. Puis, un trou entres les yeux, c’est le mieux. Là, tu peux être certain que peu importe les soins donnés, ce bâtard là, il ne se relèvera plus jamais avec toute ses facultés. »

Oui, Joshua. Tire trois coups quand tu me retrouveras, tu es un mec intelligent. Quand tu m’auras devant toi, vise mon genou. Même si je ne risque pas de fuir, tu sais que je suis un grand farceur, je pourrais bien te jouer un petit tour et te faire exécuter un sprint, à la mémoire du ‘bon vieux temps’. Ensuite, vise ma gorge, en plus ça me fera taire. Tu détestes quand je me mets à rire avec mon air cinglant, il ne faudra pas te gêner mon vieux. Et puis achève moi en beauté, un trou là, entres les yeux. Vise bien, si tu rates ton coup, tu sais que tu t’en voudras toute ta vie et puis une fois en haut ou en bas, parce que je ne sais pas encore où un sans cœur comme toi ira en crevant, je pourrais bien t’embêter avec ce détail à nos retrouvailles. Parce que je compte bien te suivre hein, une dernière rencontre.
Peu importe ce qui arrive, vise bien hein. Trois coups.
Bang … Bang … Bang!
Bravo mon vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.folio-graphiques.fr/comptes/Chewy/index.php
 

Lynton Ashlow [Reservoir Dogs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TASTY PLAYGROUND :: Rp land ~ :: Fiches-