AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L Y K K E ; Wide-eyed and hopeless [Heroes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephy
charming anti-PRINCE
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: L Y K K E ; Wide-eyed and hopeless [Heroes]   Ven 31 Mai - 16:32



FAHREN’pout




Identité
Nom: Nielsen
Prénom(s): Lykke
Âge: 18 ans
Nationalité: Danoise
Profession: Gérante dans la boutique de fleur appartenant à sa mère, le Solsikke.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Phobie(s) : Tuer quelqu’un… et perdre Sven ça compte ?


Identité Secrète
Année : Elle fréquente l’école depuis 3 ans
Niveau : A compléter après le passage d'un admin
Super peudo: FAHREN’
Groupe : Étudiant
Classe : Mystique
Combat : Rapproché, mais ça n’a rien à voir avec son don, sinon elle sert davantage de soutient.
Pouvoir : Contrôle de la température
Maîtrise : 6/10
Explication : Comme Lykke vient d’une famille nombreuse, c’est un peu désagréable quand vous vous mettez à faire baisser la température corporel de tout le monde ou qu’au contraire, tout le monde se met à être en pleine ménopause avec maman Nielsen, RIEN que parce que Lykke a vue Sven passer torse nue. Du coup, à force de se faire balancer des claques derrières la tête par tous ses frères, de se prendre des remarques bien salace sur ses sauts d’humeurs et hormonales ‘adolescentes’, elle n’a pas réellement eut le choix, elle a appris à se contrôler. Et puis il y a le commerce de sa mère qui l’a aidé aussi. Quand il fait trop froid, ou trop chaud, c’est elle qui s’occupe des plantes, afin de s'assurer qu'elles ne meurent pas. Or, elle n’en finirait plus si elle devait se concentrer sur une seule plante à la fois. (Ça la rendrait folle oui…) Du coup, voilà, elle a eu de la pratique et elle continue, puisqu’elle y bosse.

✤ Si tu devais avoir...✤

Une arme : Un long bâton de combat qui s’allonge ou se rapetisse selon les besoin, fait d’une matière légère pour qu’elle puisse le manier, mais assez solide pour faire mal quand on le balance sur le visage de quelqu’un.
Un costume : Un masque lui dissimulant les yeux et un costume tout en un, avec manche courte en haut (relativement moulant) et en short en bas, bouffant celui-là ! (C’est pas comme si on voulait lui regarder les fesses quoi !)
Un gadget : Un espèce de GPS qui affiche toutes les personnes dans les 10 kilomètres à la ronde.
Un moyen de transport : Une motocyclette de style sportive !







Caractère
Lykke c'est un 'garçon manqué', la fille qui n'enfile jamais de robe parce que les gens se moquerait à coup sûr, celle qui clame tout haut que les gros seins c'est tout sauf esthétique, bref c'est la fille un peu mal dans sa peau, même si elle le nie. Lykke c'est une fille attachante, qui veut toujours rendre service ou jouer à gage ou vérité, celle qui relève les défis complètement cons, parce que justement c'est con. C'est la fille casse-cou, celle qui traine toujours avec Sven. Lykke c'est la pauvre fille follement amoureuse de son meilleur ami, celle qui passe inaperçue à ses yeux, mais qui fait rire tout le monde, parce que c'est loin d'être subtil. C'est la fille candide qui continu de croire que Sven réalisera qu'il l'aime aussi, mais aussi celle qui n'arrive pas à se fâcher contre lui et qui boude sans arrêt sous ses conneries. Lykke c'est la fille honnête qui te dit quand tu l'ennuie, qui te pousse si tu la cherche, mais qui ne gagnera pas nécessairement vu sa taille de naine. C'est la petite blonde qui a du cœur au ventre, celle qui se retrousse toujours les manches, même si elle sait que c'est perdu d'avance. Lykke c'est la fille cadette d'une famille de quatre fils, la petite fille qui sait se défendre pour atteindre le dernier petit pain fait maison et qui n'a aucun regret. C'est la fille qui a de la difficulté à justement 'être' une fille, parce qu'on ne le lui a pas appris vraiment et que la compagnie des garçons est plus agréable pour elle.

Persévérante ✤ Attachante ✤ Loyale ✤ Amusante ✤ Audacieuse ✤ Franche ✤ Joviale ✤ Modeste ✤ Sensible ✤ Passionnée ✤

Boudeuse ✤ Candide ✤ Garçon manqué ✤ Acharnée ✤ Anxieuse ✤ Un peu bête ✤ Grossière par moment ✤ Impulsive ✤ Insolente ✤ Paumée ✤

Lykke pratique plusieurs sports, dont le volleyball avec Sven, le football américain avec ses frères et le foot avec la plupart de ses ami(e)s. Elle ne fume pas et ne boit que lors d'occasion spéciale. Elle adore faire des gâteaux, même si tout le monde continu de croire qu'ils sont fait par sa mère ÉVIDEMMENT.

Physique
Couleur de peau ::
[Beige *SBAM*]
Couleur d'yeux ::
[Chocolat]
Couleur de cheveux ::
[Blond châtain]
Taille ::
[Petite]
Corpulence ::
[Délicate & athlétique]
Traits particuliers ::
[Une petite fleur de magnolia tatouée sur sa hanche gauche]

Histoire
Fille cadette d’une famille uniquement composé de fils, quatre plus précisément, aussi bien dire que Lykke n’a pas eu la vie facile. Entre les conneries de ses frères, le machiste prononcé de son père et la soumission presque totale de sa mère face à ce dernier, être une fille Nielsen a toujours été davantage un handicap, que ce soit pour elle ou pour sa famille. Évidemment, sa famille à finit par se faire à l’idée que le cinquième fils n’en serait pas un, mais déjà toute petite Lykke à rapidement comprit ce que l’on attendait d’elle. Ce n’était pas une fille que pa’ voulait, c’était un autre petit garçon, celui qui lui permettrait de revivre les jeunes années de ses quatre fils maintenant grands. Est-ce elle qui s’est efforcée de satisfaire son père ou plutôt le sang Nielsen qui a fait d’elle une petite fille refusant d’enfiler des robes et aimant courir derrière un ballon ? Ça, elle ne le sait toujours pas, mais elle n’a jamais été très « fille », ça c’est un fait. De toute manière, avec quatre frères, difficile d’avoir réellement envie de jouer à la dinette ou de se déguiser en princesse, personne n’aurait joué avec elle y comprit Sven, alors que pour aller se lancer dans la boue, faire une partie de foot et aller chasser les grenouilles dehors, là il y avait toujours quelqu’un de disponible. Peut-être aussi qu’elle voulait prouver à son père qu’une fille pouvait faire aussi bien qu’un garçon, peut-être qu’elle ne voulait tout simplement pas être « mal-aimé » et qu’elle y a mis tous ses efforts. Mais surtout, elle voulait être avec Sven, qu’elle suivait comme un petit poussin depuis qu’elle savait marcher.

En effet, fils de la meilleure amie de sa mère, Sven avait été désigné pour être son compagnon de jeu alors qu’elle n’était pas même née. Évidemment comme elle n’était pas un garçon, il fut déclaré qu’il veillerait simplement sur elle. Sauf que ça n’avait pas suffi à Lykke qui en fit plutôt son meilleur ami, aussi bien dire qu’à ce stade, elle n’avait plus le choix de devenir un petit garçon manqué, afin de le suivre dans ses aventures. Pour être à la hauteur de ses frères, à la hauteur de l’affection de son père, mais aussi de l’intérêt de Sven elle a vite apprit à ne pas avoir peur de se salir, que les efforts sont toujours récompensés et qu’il faut se lever tôt si on veut avoir du sirop, puisqu’elle avait été doté de quatre ogres pour frère. Bref, Lykke a longtemps vécut en se laissant croire qu’elle n’était pas différente de ses frères; Jens, Thomas, Peter et Kasper. Là, on peut blâmer Sven de l’avoir laisser faire, parce que avec lui elle n’avait pas à être l’un ou l’autre, ni fille, ni garçon, elle était simplement Lykke, la petite chose qui le suivait, qui criait aussi fort que lui, qui se faisait porter sur son dos et qui complotait avec lui pour embêter ses frères ainés.

Elle ferait tout pour lui, ça elle le sut très tôt, dès ses quatre ans en fait. Parce que Sven avait perdu sa maman, parce que Sven pleurait, alors qu’il riait toujours normalement, parce que Sven était triste, parce que Sven il ne voulait plus jouer. Alors Lykke devint plus attachée à lui, elle apprit à lui humer la berceuse que sa maman lui chantait autrefois, elle apprit à lui prendre la main sans que ce soit étrange et tout ça, tout en se montrant patiente. Puis Sven cessa de pleurer, il eut à nouveau envie d’aller dehors et à coup d’essai et d’erreur, elle arriva à le convaincre de jouer à nouveau avec elle. Parfois elle le fâchait, parfois elle le brusquait, mais parfois elle le calmait aussi, parfois elle lui faisait des câlins et c’est avec lui qu’elle apprit comment agir avec les autres, évidemment elle n’apprit que bien plus tard que ça ne fonctionnait pas aussi bien avec les filles. La vie redevint belle un moment, trop court bien sûr, trois ans en fait, puis tout s’écroula autour d’elle sous la forme d’un terrible bouleversement dans sa vie : Sven déménageait.

Il n’était pas mort, bien entendu, mais comme Lykke ne le voyait plus, elle qui avait pris l’habitude de se glisser dans sa chambre, de dormir avec lui lorsqu’il semblait trop triste, c’était tout comme. Sans Sven à ses côtés la vie devint morne, monotone. Le travail à la ferme familial ne l’embêtait plus autant qu’avant, puisqu’elle n’avait rien de mieux à faire de ses sept ans, mais elle avait presque toujours un petit air absent sur le visage, comme si elle était ailleurs en pensée. À cette époque elle aurait niée être déjà amoureuse de Sven, mais ça y ressemblait beaucoup. Les lettres échangées avec son ami ne réglait rien à son état et ses résultats à l’école n’avaient rien de glorieux, heureusement papa surveillait surtout les performances sportives, sauf que là aussi elle c’était relâchée. Ce fut trois années pénibles pour elle, où elle fit de son mieux pour garder la tête hors de l’eau, mais en fait elle se sentait comme Sven autrefois. Elle avait perdu sa sécurité, elle dormait mal, même la berceuse de Sven ne l’apaisait pas. Ce fut difficile, mais elle se rapprocha alors de sa mère, on crut même un instant qu’elle deviendrait enfin une fille, de celles qui peuvent enfiler une robe sans que ce soit étrange.

Puis elle eut dix ans et son père des soucis de santé, il faut dire qu’il n’était plus tout jeune et sacrément actif le monsieur. Puisque sa fille n’allait pas mieux, qu’on parlait même de lui faire voir un psychiatre et qu’il était hors de question qu’un né Nielsen aille se faire laver le cerveau par un inconnu, il fut conclu que tout ce beau monde irait rejoindre Sven en ville. De toute manière papa avait du mal à tenir la ferme et l’ainé de la famille Jens, y vivait déjà, c’est d’ailleurs lui qui accueillit les premiers membres de la famille déporté là-bas, soit Lykke et Peter. Aussi bien dire qu’elle n’attendit pas plus de dix minutes après son arrivée pour se lancer à la recherche de Sven. Ça aurait pu être un moment bizarre, pas très naturel, mais ce fut plutôt comme se réveiller après un rêve désagréable. Une accolade et c’était réglé, elle arrivait à dormir, à sourire et au diable les quelques robes déposées dans sa valise, elle n’en avait plus aucun usage. Adieu la nouvelle image qu'elle pu adopté dans ce nouvel endroit, au fond elle préférait rester un garçon manqué.

Trouver une maison, ouvrir le commerce de maman et transférer toute la famille ne furent pas aussi aisé que son père l’avait cru. Il se fatigua à la tâche, encore plus lorsque sa femme fut en ville et alors que toute sa famille l’attendait, rien ne vint. C’est stupide de mourir comme ça, tout seul, dans une maison vide et pratiquement vendu, sur le terrain d’une ferme dont on a plus la force de s’occuper, mais c’est ainsi que le père de Lykke s’éteignit. Une crise cardiaque et il n’avait plus à s’inquiéter de vérifier s’il avait bien verrouillé toutes les portes. La famille en fut effondrée, sa femme vieillit de quelques années et se découvrit un sourire plus mélancolique, ses fils se calmèrent un temps et Lykke sut qu’elle était coupable. Il ne fut évidemment pas question de voir un psychiatre maintenant, ni jamais, mais elle savait que c’était sa faute. C’est elle qui voulait venir en ville, c’est elle qui avait besoin de Sven et ça avait couté la vie de son père. Elle ne le formula jamais, mais ses frères furent assez sensés pour s’assurer qu’elle avait toujours de quoi s’occuper l’esprit, soit Sven si possible et puis Jensen, l’ainée, prit le relai de son père. Ce fut alors le début d’une nouvelle vie, moins sévère, mais aussi moins chaleureuse.

Son père disparu à tout jamais, Sven devint encore plus important aux yeux de Lykke, en fait il était devenu son point de repère et à a peine douze ans, elle se savait désespérément amoureuse de lui. Sauf qu’à cet âge-là, on n’a pas envie d’être amoureuse, encore moins quand son père est mort, qu’on doit travailler comme une forcenée dans la boutique de fleur de sa mère ou le café de son frère, on a juste envie de survivre à l’adolescence. Il y a pire pourtant et ce fut ce qu’elle découvrit rapidement, non seulement les hormones avaient réveillés ses sentiments pour Sven, mais elles c’étaient aussi fait un plaisir de lui révéler son pouvoir. Ce fut assez particulier, parce que Sven lui faisant un effet monstre vu ses sentiments fraichement découverts pour lui, tout le monde se mettait à avoir très chaud autour d’elle quand il était dans les parages –d’ailleurs il a plutôt crut a une masse d’air chaude rôdant autour de la maison et des commerces Nielsen le con-, puis très froid quand elle allait mal. Ses camarades de classe ne furent pas épargnés, au point où elle fut réellement forcée de travailler son don, pour ne pas que tout le monde en pâtisse. Sans parler qu’elle perdait tout sentiment d’intimité en dévoilant ainsi ses humeurs. Rien de mieux que les plantes pour ça et c’est ainsi qu’elle commença à passer plus de temps avec les plantes, qu’elle se découvrit une forme d’affection pour elles. Les plantes ne vous jugent pas, elles ne râlent pas s’il fait un peu trop froid, s’il fait trop chaud parce que cet idiot de Sven à retirer son haut dans la serre, bref les plantes l’aidèrent.

Puis les années passèrent, son amour pour Sven grandit, mais rien ne changea, sauf sa maitrise de son don. C’est elle qui en vint à prendre soin des plantes poussant à l’arrière de la boutique, de la serre surtout, à l’année longue. Aucune plante n’eut plus à mourir à cause de la météo parfois changeante –à croire que là aussi quelqu’un s’amusait à découvrir son pouvoir- et puis son meilleur ami lui annonça qu’il comptait apprendre à devenir un super héros. Contrairement à lui, Lykke n’avait jamais rêvée d’un destin aussi grandiose, mais laisser Sven aller seul dans cette école, rencontrer d’autres filles, c’était au-dessus de ses forces, alors elle décida de s’enrôler aussi. Parce que ça lui ferait passer encore plus de temps avec lui, qu’elle pourrait être son acolyte même ! Lykke ne rêve pas de gloire, mais de celle de Sven, d’être son soutient, son aide primordiale. Et qui sait, peut-être même de devenir son monde, tout en sauvant celui qui les entoure. Au fond, la fille qui agit encore comme un garçon manqué, est une petite fille amoureuse, qui s’accroche aux rêves fleurs bleus qu’elle n’a jamais cessé d’avoir.

Et toi? Qui es-tu?



Surnom(s) : Chupa Choops
Âge : Plus âgé que toi, baby !
♂ ou ♀: Personne n'ira vérifier, hein ? o_o
Un mot qui te définit : OURS aussi ! XD


Avatar : Petite blonde au cheveux court de Kazuaki
DC et/ou TC : Nope m'sieur !
Que penses-tu du forum : Il est classe, il est beau, il a l'air fun ! J'ai hâte de m'y mettre et de combattre le crime avec mon pouvoir QUI NE SERT À RIEN ! YATTA !
Code : Un oeuf d'autruche ça se mange en omelette. (Je peux goûter pour de vrai ? OQO)






full of honey and wounds
When a devil falls in love, it’s the most hauntingly beautiful thing ever. And you should be terrified, for he will go to the depths of hell for her. ▬ I am not here to tame your darkness,” she whispered,“ I am here to live in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.folio-graphiques.fr/comptes/Chewy/index.php
 

L Y K K E ; Wide-eyed and hopeless [Heroes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TASTY PLAYGROUND :: Rp land ~ :: Fiches-