AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hem RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephy
charming anti-PRINCE
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Hem RP   Dim 21 Sep - 0:10

I wake up each morning wanting more of you.
First, it was your lips, then it was your hands, now it is your heart.
Now, it is always your heart.
J’allais enfin la revoir ce soir, en privé, en intimité, ouais dans mes rêves surtout ahem. Et comme à chaque fois que je me faisais une joie de me retrouver seul avec Evangéline, je me répétais mentalement qu’il n’y avait rien de SI spécial à la voir à l’abri des regards, mais à quoi bon me mentir hein ? Peut-être que pour elle, cette petite réunion en privé était une corvée, un désagrément passager, mais même cette idée ne suffisait pas à diminuer ma joie à moi. Ça avait presque difficile de me contrôler, de ne pas la rejoindre dès l’heure d’étude terminé, de ne pas refuser gentiment l’offre d’aller m’entrainer, moi aussi, tant mes doigts me démangeaient de la toucher, que mes poumons se comprimaient sous l’absence de son parfum, mais j’avais fait des efforts. J’avais trainé dans les corridors après l’étude, discuter avec des amis, fait tout mon possible pour m’intéresser aux derniers ragots, puis je m’étais même dépenser presque une heure sur le terrain de quidditch, avant de m’éclipser sans plus de cérémonie. Il me fallait ma dose d’Evan, maintenant, au diable les bonnes manières, elle avait suffisamment eu de temps et si normalement j’aimais bien me limiter à une entrée en scène plus discrète, du moins quand nous étions seuls hein, c’était foutu pour ce soir.

M’y voilà donc, entrant dans la salle à débarras, communément appelé la salle d’art magique, bref notre QG la plupart du temps, sans mesurer le bruit que je produis. C’est trop tard que j’ai dit, elle m’a trop manqué et déjà, quand nos regards se croisent au-dessus de ses fioles, de ses bocaux et tubes divers, je sens la magie opéré. Mon sourire s’étire aussitôt, me dévore le bas du visage et je m’approche, refermant la porte sans grande délicatesse, « salut ! » Bien entendu, hors de question de dire que je suis navré pour mon retard, de toute manière, elle détesterait ça. Non, je me contente de poser ma veste sur une patte de chaise, toujours juché à l’envers sur une autre, puis d’en attraper une seconde et de m’approcher d’elle, histoire de poser ma chaise près de la sienne. Comme je l’avais prévu, Evan bosse déjà sur une potion et je me pose assez près d’elle pour que mon genou droit vienne se presser doucement au sien. « Tu bosses sur un nouveau truc ? Tu as besoin de mon corps ? » Oh, j’adore la taquiner et déjà, mon sourire se veut joueur, mes yeux pétillant de malice et d’autre chose, de cette envie de l’embrasser, de cette démangeaison qui part de mes doigts et se propage à travers tout mon corps, d’un cri muet : celui de la toucher. J’ai besoin d’elle, j’ai envie d’elle, je l’aime, tout mon corps se tend vers elle, lui hurle combien elle lui est nécessaire. Seulement, elle ignore les signes, en fait elle ne veut pas savoir, j’en suis à peu près sûr, tant pis. Mes doigts se referment sur ma cuisse, raclent doucement le tissu souple de mon pantalon, un peu tâché tien, les autres joue sur la table de bois. Mon genou se presse doucement contre elle, fait se déplacer sa jambe, puis se presser contre le côté de sa jambe, alors que je m’approche un peu, souriant, faussement détendu, faisant semblant d’être tout ce qu’il y a de naturel, ma tête se déposant contre mon bras que j’allonge sur la table, mes yeux effleurant les tubes remplis d’une substance violette, du regard.

Je suis tout sauf détendu, mon cœur bat fort contre ma poitrine, cherche une issu à la prison d’os où il survit à peine loin d’elle, j’ai cette envie dingue de la toucher, de la tirer sur mes genoux, de fourrager mes doigts dans ses cheveux. Oui, voilà pile ce dont j’ai envie : foutre le bordel dans sa coiffure, mais plus que de déplacer ses jolies mèches foncées, je veux l’obsédé comme elle me possède. « C’est sensé faire quoi, au juste ? » j’essaie un sujet de conversation plus banal, je me retiens de lui demander si Jeh sait qu’elle est ici. Seule avec moi. Je m’humecte les lèvres, observe encore le liquide, puis mes yeux glissent sur elle lentement, avec quelque chose de chaleureux, quelque chose d’intime, de déplacé même. Je n’ai pas le droit de la regarder comme ça, voilà ce que son corps à elle me chuchote par sa crispation passagère, par cette teinte presque rose qui colore ses joues, par ce froncement de sourcil. Je n’ai pas le droit, mais je m’en fiche, je suis un rebelle pour elle, je suis un vilain, je m’en fiche. Mon genou se frotte doucement à sa jambe, cherche soit à l’agacé, soit à la gêné, mais je ne me fais pas d’idée, il y a plus de risque qu’elle me hurle dessus plutôt que de m’embrasser.
code by bat'phanie


full of honey and wounds
When a devil falls in love, it’s the most hauntingly beautiful thing ever. And you should be terrified, for he will go to the depths of hell for her. ▬ I am not here to tame your darkness,” she whispered,“ I am here to live in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.folio-graphiques.fr/comptes/Chewy/index.php
 

Hem RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TASTY PLAYGROUND :: Home Stuff :: Mise en forme des RPs-