AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche Jere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephy
charming anti-PRINCE
avatar

Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Fiche Jere   Dim 28 Fév - 1:46

Nom : Frey
Prénom : Jeremiah
Âge : 23 ans
Métier : Mécanicien
Lieu de vie : ⌈Le Basha⌋
Lieu de travail : ⌈Le Basha⌋
Loge : ⌈Sayeh⌋


Dossier 00Y0728-3033
    R a p p o r t - P s y c h o l o g i q u e
    Note du Dr.Philips, An 3056
    Ayant été le psychiatre de Monsieur Frey durant les cinq dernières années, je vous laisse ci-joint mes notes à sont sujets et vous souhaite bonne chance dans la suite de son traitement. Surtout, ne vous laissez pas démonter par son attitude lors des deux premier mois (manque de participation et/ou d’intérêt) et même durant ce temps d’adaptation, n’annulez jamais un rendez-vous à la dernière minute. Ce patient a besoin d’un minimum d’une consultation - semaine, un manquement à cette nécessité pourrait causer une régression de son état ou des ennuis de santé. (À savoir que ses crises d’insomnies sont assez pénibles mais sporadiques.)

    Trouble(s) majeur(s) ; Anxiété généralisé, Trouble de la personnalité évitante, Insomnie paradoxale (Insomnie chronique avec quelques nuits normales).
    Prescription(s) ; Loprazolam en cas de crise grave d’insomnie. (Ce Benzodiazépine ne causant qu’une dépendance moyenne, il est toute indiqué à petite dose.)
    À savoir ; Que le patient a subit un traumatisme enfant, lorsqu’il a perdu ses deux parents dans un incendie. Il a été le seul rescapé et ne se connait aucune famille. Il dit, en toute honnêteté, ne pas souffrir de la situation mais il est clair que ce vide dans son existence joue sur son état psychologique.

    L’anxiété généralisée chez Monsieur Frey se caractérise par son irritabilité quasi permanente, de fortes tensions musculaires, des perturbations du sommeil ainsi que des spasmes et douleurs récurrentes, voir parfois violentes, au niveau du ventre et de l’estomac.
    En effet, après avoir effectué une recherche sur le dit patient, à savoir auprès de lui mais aussi de ses collègues et amis, son irritabilité presque constante à été fondée. Attention, il est à noter que si le patient est irritable, il n’est pas agressif. Il est même de nature plutôt passive, voir très calme en temps normal. Cela dit, lorsqu’il se trouve dans des périodes d’anxiété accrue un rien le dérange, que ce sois sonore, tactile ou psychologique. Au niveau des tensions musculaires, il crispe surtout la mâchoire et subit alors des douleurs lancinantes à ce niveau (ce qui n’arrange en rien son irritabilité il faut le dire). Il applique depuis quelques mois des méthodes de relaxation afin de supprimer ce problème, les résultats sont assez concluant d’ailleurs. Quant aux perturbations du sommeil, elles se reflètent surtout de par son insomnie et sa difficulté à trouver le sommeil le soir venu. C’est dans cette perspective qu’un changement de compagnon de chambre à été effectué, afin que le contact soit plus ‘intime’ et propice à l’amitié. La présence d’une personne connue, avec qui il entretient un minimum de lien en dehors du partage de leur dortoir, devrait le détendre suffisamment pour l’aider à trouver le sommeil plus facilement. Finalement, ses spasmes et douleurs au niveau du ventre sont surtout du au stress. Une bonne alimentation et des exercices de détentes arrivent normalement à calmer les douleurs.

    Le trouble de la personnalité évitante, communément appelé la ‘timidité maladive’ est aussi un problème récurant du patient. Dans le cas de Monsieur Frey, c’est un problème d’inhibition social mais aussi une faible estime de soi, parfois même de la dévalorisation.
    Homme plutôt discret, le patient n’aime pas attirer l’attention et encore moins faire les premiers pas dans les relations, peu importe leurs natures. Très réservé, son cercle d’ami est de ce fait très fermé, presque secret, et il ne se confie pas facilement, à savoir que les relations intimes le gêne au plus haut point. Il a peur d’aimer et de l’être, aussi il ne sera pas prêt à s’engager et encore moins à tenter de le faire, sans des preuves fondées que ses sentiments sont retournés. À ses yeux, il n’y a pas de place pour le doute, hors de par sa timidité exagérée, il doute en permanence. C’est donc un sérieux problème mais avec de petit défi donné quotidiennement, il arrive à fonctionner correctement, du moins autant qu’il le faut en communauté. En intimité, le patient se dit hésitant, voir craintif. Quant à sa faible estime de soi, il a tendance à se sous-estimer et a beaucoup de mal à se donner de la valeur. Il a même avoué à quelques reprises, ne pas se sentir ‘important’ ou ‘spécial’, voir unique. À ses yeux, il est remplaçable à tout moment et ce, sans aucun problème, un peu comme un objet. Cela dit, il aime son travail et les encouragements qui en découlent, semble trouver écho en lui. Il dit chercher un sens à sa vie, il sentirait un vide de l’intérieur et je crois sincèrement qu’une relation intime, à savoir amoureuse (et sexuelle si possible), pourrait enrayer ce problème. Reste à voir si le patient acceptera de s’inscrire au Moon Love. (C’est fort peu probable.)

    L’insomnie paradoxale du patient est de type chronique mais avec quelques nuits normales. En fait, Monsieur Frey arrive à dormir normalement la plupart du temps mais il entre de temps à autre, voir une à deux fois par tranche de trois mois, dans des phases d’insomnies chroniques.
    Afin d’enrayer le problème, le patient à été formé pour avoir une meilleure hygiène du sommeil. Cela dit, il arrive qu’il ce sente impuissant face à son manque de sommeil, à savoir qu’il ne dort alors que de deux à trois heures et à ce moment, du Loprazolam pourra lui être prescrit à faible dose. Il ne faut surtout pas que le patient créer une dépendance, aussi ses cachets ne lui seront jamais fournis qu’en cas de besoin.

    Bien entendu, il n’y a pas que ses troubles qui définissent Jeremiah Frey. Il est d’ailleurs à première vue un jeune homme calme et stable. On le croit souvent et à tort, froid et inamical. Certain le trouveront même trop sûr de lui ou encore, légèrement snob. Comme s'il se croyait meilleur que les autres et que cela pouvait expliquer son détachement du groupe et sa préférence pour la solitude. Il n'a donc pas besoin des autres, ce qui n'est pas totalement vrai. Ce qu’il faut savoir c’est que l’assurance qu’il semble afficher et son côté solitaire, lui vienne de sa timidité maladive. Il n’arrive tout simplement pas à trouver le courage d’approcher les autres et donc, reste seul ou encore, entouré de gens qu’il connait. (Apprécier les gens qui l'entourent lui semble secondaire, même s'il ne cachera pas l'agacement qu'ils pourraient lui causer.) Certain le diront lâche mais anxieux comme il est, c’est le dernier de ses soucis. Il peut bien entendu lui arriver d’être désagréable, c’est un peu sa méthode de défense dès qu’il quitte sa zone de confort. Il peut alors se montrer brusque, voir cinglant par moment mais normalement il se contente de son éternel manque de patience accompagné de son agacement perpétuel. On le dira alors susceptible et beaucoup trop pointilleux, encore davantage lorsque le rapport relationnel touche à la sphère du travail mais contrairement à beaucoup de personne atteinte de timidité aussi grave que la sienne, ce que les autres pensent de lui, ne l’angoisse pas nécessairement. En fait, sauf s’il a un lien particulier, aussi minime soit-il avec la personne, il ne connait pas l’hypersensibilité face au probable rejet d’autrui. Jeremiah s'entoure bien souvent d'une attitude agaçante ou encore détaché, il est d'un naturel soumis et si son comportement peut parfois attiré les foudres, il n'ira jamais au combat. Il est, en quelque sorte, une victime parfaite.

    D’un naturel passif, il n’aime pas se battre et déclare par trop souvent forfait. Il n’aime pas non plus les conflits car il ne sait tout simplement pas les gérer, encore moins comment en ressortir vainqueur. Il dit que ses collègues le taquinent souvent en lui disant qu’il est trop ‘mou’, ce qui n’est franchement pas loin de la vérité. Souvent trop gentil avec les gens qu’il connait et qu’il tente donc d’apprécier, il laisse les autres abuser de sa personne sans tenter de se défendre. Pourtant, lorsqu’il est hors de sa zone de confort, il a beaucoup plus de mordant et peut même se montrer fort convainquant. Heureusement, ses collègues de travail, étant ceux le plus amenés à le fréquenter, le décrivent comme quelqu’un de sympathique et serviable. Parfois même un peu trop, puisqu’il semble capable d'aller jusqu’à repousser la notion du danger pour se montrer utile. Sa timidité est aussi considéré comme quelque chose de mignon, un défaut auquel on s'habitue en sa compagnie et une matière aux taquineries, par ses mêmes personnes. On le dit aussi grognon mais facilement manipulable, ce que je n’ai aucune problème à croire, vue le peu de combativité qu’il possède.

    Au niveau relationnel, il m’a avoué il y a un moment avoir des sentiments pour une personne mais ne pas être en état de les accepter et encore moins, de les faire passer à la dite personne. Je n’ai aucune idée de l’identité de cette personne mais selon les récits, bien que décousus, du patient, je crois qu’il aurait tout intérêt à tenter sa chance et à se lancer. Ce que je lui ai bien entendu confié, bien qu’il ait aussitôt rejeté la proposition. Au fil des mois, cet embryon de sentiment est devenu une obsession et il dit en souffrir, puisqu’il lui est parfois difficile de se concentrer. Il ne semble pas réaliser que ce genre de réaction est normal lorsque l’on ressent de l’attirance envers quelqu’un ou du désir. Dans cet aspect, il reste encore très immature et assez ‘insouciant’. À savoir que le patient n'a jamais connu de réelle relation et semble d'ailleurs repoussé les effusions de sentiment. Il croit dur comme fer qu'il s'agit là de pitié. Il faut aussi continuellement l’encourager à fréquenter les gens de son âge et ce, en dehors des heures de travail. Malheureusement, il a tendance à beaucoup trop s’isoler, ce qui arrive donc même lorsqu’il accepte de se mêler aux sorties de groupe. Je crois pouvoir affirmer que Jeremiah a beaucoup de mal, voir peut-être une certaine incapacité à se ‘relâcher’, bref à être tout simplement lui-même et dire ce qu'il pense vraiment. Je soupçonne là une peur du rejet, bien qu’il continue de nier cette hypothèse. Selon lui, ce n’est pas qu’il se limite mais plutôt qu’il ne voit pas l’intérêt d’imposer sa présence, qu’il considère comme soporifique, aux autres. C’est là une preuve qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire, avant qu’il ne soit réellement capable de reconnaître sa valeur en tant qu’individu et non pas en tant que simple outil.


    R a p p o r t - P h y s i q u e
    Taille / Poids : 1m80 / 69 kg
    Nationalité : Britannique
    Cheveux : Ils sont d'un brun chocolat très foncé mais on les croit souvent noir. Il les porte semi-long, ses cheveux retombant sur sa nuque et sa longue frange est normalement écarté au milieu. À savoir qu'une mèche plus courte s'obstine à lui retomber sur le visage. Lorsqu'il travail, il porte normalement un bandeau ou encore, utilise une barrette.
    Traits : Le premier mot qui vient à l’esprit lorsque l’on regarde Jeremiah doit être ‘délicat’. Impression qui vient en partie de la forme ovale de son visage, son menton dessinant une ligne plus fragile à celui-ci que volontaire comme la plupart des hommes.
    Ses yeux semblent fatigués en permanence, ses paupières retombant toujours lâchement sur ses iris couleur d’encre. Bordé de long cil, il n’aime pas la douceur qu’inspire son regard et il se vexera franchement si vous lui rappelez qu’il lui donne un petit air ‘féminin’. Encore davantage si vous lui faites remarquer que son nez pointue accentue la délicatesse de son visage. Il le sait fort bien et il paraitrait qu’il tient ça de sa mère. Heureusement pour lui, ses lèvres ne sont pas trop charnues, au contraire même. Minces et s’étirant un minimum, puisqu’il ne sourit jamais qu’en partie, elle borde une bouche légèrement plus large que la moyenne des gens.

    Corpulence : De taille assez moyenne, voir dans les plus petits de son groupe au Basha, Jeremiah est loin d’être impressionnant. Sans parler qu’il est un peu trop mince pour sa taille. C’est d’ailleurs pour cela qu’on n’hésite jamais à lui offrir des sucreries. Quelques kilos en plus ne lui feraient pas de mal, au contraire.
    Style vestimentaire : Puisqu’il travaille au Basha, il porte sa combinaison de mécanicien en quasi-permanence mais sinon, Jere préfère le confort au style. En effet, il n’aime pas se creuser les méninges pour trouver les bons vêtements et s’il n’a pas l’air ‘de rien’ c’est surtout par chance. Ou encore, parce que son compagnon de chambre lui fait remarquer son manque de discernement. Il enfile donc pantalon de coton ample et t-shirt ajusté en permanence. Et quand il fait un effort, il préfère enfiler pantalon slim et haut plus ample, même si la plupart du temps il garde ses t-shirts. En dehors de sa combinaison ou des pulls de son compagnon de chambre, qu’il c’est mis à lui emprunter récemment, il n’aime pas porter de manche longue. Il aime sentir ses bras libre.



R a p p o r t - H i s t o r i q u e

25 lignes minimum


    O R I E N T A T I O N . P O L I T I Q U E
    Vous intéressez-vous à la politique ? Oui [ ] _ Non [ × ]
    Êtes-vous pour ou contre l'Empereur ? Pour [ × ] _ Contre [ ] _ Neutre [ ]


    M o i . & . L e . F o r u m
    Code du règlement :
    Spoiler:
     
    Code du guide du joueur :
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.folio-graphiques.fr/comptes/Chewy/index.php
 

Fiche Jere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TASTY PLAYGROUND :: Home Stuff-