AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Daisuke Akihiko [Uros]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephy
charming anti-PRINCE
avatar

Nombre de messages : 721
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Daisuke Akihiko [Uros]   Sam 5 Fév - 14:01


      03Y0403-3029
      ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
      Nom Akihiko
      Prénom Daisuke
      Âge 27 ans
      Surnom Dai ; Celui utilisé par tout le monde.
      Home - Pa, P'pa. | Mon coeur, Amour, etc.
      NSS - D, Baka, Carrot, Le rouquin.
      Secret - Riot


      Métier Officier NSS - Section Action - Unité de force spéciale
      Lieu de vie [ Flinzam ]
      Lieu de travail [ Arkmeen ]
      Loge [ Sayeh ]
      ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


    { QUI ÊTES-VOUS ?

    Caractère
      Stupid ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
      Commençons déjà par son trait de caractère le plus marqué. C’est bien connu, les carottes ne sont pas légumes très intelligents et Daisuke ne fait pas exception. Il ne réfléchit pas toujours avant d’agir -voir rarement- et s’étonne encore des réactions des autres. Ce qui est appréciable avec cette idée, c’est qu’on ne peut pas s’ennuyer en sa compagne et/ou encore moins se croire prévisible et donc, ennuyant. D’ailleurs, c’est grâce à sa stupidité qu’on le trouve aussi sympathique et qu’on ne se lasse pas de lui, enfin il aime le croire. Et puis il faut le dire, sa stupidité est surtout poussée au niveau du relationnel. Il semble avoir du mal à comprendre comment les relations fonctionnent et son ignorance en fait un légume idiot, pourtant avec les années et les relations qu’il a créées et entretenues, on pourrait croire que son bagage émotionnel a su l’éduquer. Hors, ce n’est pas même la peine d’y songer, les années ont beau passer, ce pauvre légume ne gagne pas grand-chose en matière grise. Après, il est vrai que la moyenne des légumes n’évolue même pas et que donc, il n’y a pas de quoi se plaindre mais bon, aller dire ça à sa famille.
      Parce que si l’idée qu’une carotte soit stupide semble amusante à premier abord, il n’en est rien pour ses proches. Daisuke peut facilement devenir lourd dans une conversation sérieuse, surtout s’il ne fait aucun effort. Il exaspère facilement mais on le soupçonne souvent de feindre sa stupidité et c’est vrai qu’il aime bien exagérer ce trait de caractère qu'il se connait C’est plus facile de jouer l’idiot que de devoir se creuser les méninges non ? Il en tire donc avantage, surtout au travail. Le problème survient surtout lorsqu’il applique cette solution en privé et/ou avec ses proches. Parce que si la moyenne des gens accepte plutôt bien sa stupidité, ceux qui le connaissent vraiment ne se laissent pas berner aussi facilement. Pourtant, ça n’empêche pas notre petit légume favori d’essayer, sous peine de recevoir une bonne correction -reste à voir si parfois il ne fait pas exprès pour être punis, parce que les carottes aiment bien être malmenées, mais nous y reviendrons-.
      ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ Friendly
      Légume sociable, la carotte aime être entourée de gens et plus que tout, être appréciée. Sympathique, Dai aime donc la compagnie des gens, tout autant qu’il aime offrir la sienne aux autres. Sociable, il va vers les gens sans aucune crainte, en fait il ne connait pas la gêne et sa confiance en soi attire assez facilement les autres à lui. Possédant un sens de la camaraderie poussé, il noue facilement des embryons de liens avec les gens et on n’a pas de mal à se rappeler de la carotte. En fait sa facilité à créer ceux-ci, peu importe leur tangibilités ou la force, lui vient de son manque de rapport familiaux. Il compense donc sa carence de proximité avec son frère et ses parents, par de l’amitié.
      Il sait mettre les gens à l’aise et si on lui reproche parfois d’empiéter sur la vie des autres, sa loyauté en amitié le pardonne facilement. Parce qu’en voilà un vilain défaut, la carotte est en effet très envahissante. Enfin, de moins en moins avec les années, puisque maintenant il a sa petite famille. Mais ses vieux amis pourront vous le confirmer, il fut un temps ou Daisuke se mêlait de tout et de rien, ne faisant pas même attention à la notion d’intimité des autres. Bien sur il lui arrive encore d’empiéter sur la vie des autres –une carotte, c’est terriblement curieux hein-, mais ce n’est plus aussi pénible pour son cercle d’ami.
      Notre légume aime aussi se rendre utile et prendre d’autre légume sous sa protection. On dit alors qu’il a l’âme d’un leader et ce n’est pas complètement faux, puisqu’il aime prendre soin des autres, veiller sur eux. Il est d’ailleurs sur la liste des tuteurs et aime entrainer dans son sillage de jeune recrue, même si au tout début l’idée ne lui plaisait pas des masses -il faut bien le dire-. Depuis, il s’affirme volontiers en tant que leader et aime prendre de l’espace, laisser les autres se reposer sur lui et il a sut faire ses preuves. On sait qu’on peut compter sur lui -et ce malgré sa stupidité-. Partager les petits plaisir de la vie avec les autres, c’est un péché mignon pour le légume moyen.
      Hype ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
      Ah ça, la carotte déborde de vie et d’énergie ! Même les années ne suffisent pas à le calmer, à croire qu’il ne vieillira jamais complètement, ce qui pourrait bien s’avérer vrai. Dynamique et plein d’ambition, Daisuke sait ce qu’il veut et fait toujours tout pour l’obtenir, quitte à se dépasser. Parce que l’effort ne lui fait pas peur, au contraire. Et puis en fait, plus l’objectif est difficile à atteindre, plus il est excité, plus il est stimulé et plus il le désire ! Les causes perdues, ça ne le connait pas et il sait faire des miracles, quitte à y passer des mois, voir des années –si sa patience limité le lui permet-. Il s’excite rapidement le petit légume d’ailleurs et il n’est pas rare de le voir sourire comme un gamin, imaginant déjà l’objectif atteint. Il adore le danger aussi. C’est enivrant quelque part, non ?
      Un manque de maturité ? Oui, plus que probable mais un légume reste un légume, peu importe sa taille ou son état et Dai est de ce genre là. Il garde le cœur jeune et arrive encore à apprécier le dépassement de soi. C’est un conquérant, un gagnant et le premier qui osera lui dire le contraire aura affaire à lui. Il est toujours prêt à se battre, amicalement ou pas. Autrefois assez violent, depuis qu’il a intégré la N.S.S. il se montre relativement calme, voir pacifiste. Mais il ne faut pas se leurrer, à la moindre provocation ‘sérieuse’ du parti adverse, Dai jouera des poings –plutôt bien en plus-. Ça, tout le monde le sait. Il est d’ailleurs dans la base du N.S.S., ce qui lui vaut encore, de temps à autre, quelques railleries de la part de ses collègues.
      ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ Inconstant
      Légume curieux, la carotte se lasse vite et passe rapidement d’un sujet pour un autre et ce, dès que le premier à perdu de son intérêt à ses yeux. Versatile, il a du mal à se focaliser sur un objet en particulier ou une personne. Autrefois volage, voir libertin tout simplement, il a eu plus que sa dose d’expérience et de saveur. Maintenant posé, c’est le reste de son existence qui en fait les frais. Aussi n’arrive-t-il pas à s’attacher à seul sport -parce que la carotte adore le sport c’est bien connu-, mais il n’arrive pas non plus à apprécier la routine et/ou le calme plat. Il a un besoin continuel de changement, il aime l’imprévu et le recherche activement. Il aime d’ailleurs se dire qu’il n’existe pas une situation qui puisse le déstabiliser, enfin pas s’il est le seul concerné. Parce que s’il existe un endroit ou il apprécie le calme, c’est bien au sein de sa famille.
      Quant à son goût pour le danger, il lui vient en majeur partie de cette envie de changement, ce besoin de bouger. Il en apprécie d’autant plus son travail, même s’il se plaint continuellement qu’il ne se passe pas grand-chose avec la N.S.S. Pourtant, arrêter les criminels lui apportent un haut taux de satisfaction mais il ne se perd pas dans ce sentiment, aussi il n’est pas rare que le légume se fasse passer un savon par son patron, après avoir laissé filer un coupable. Si la carotte ne croit pas quelqu’un coupable, aussi idiot que cela puisse paraitre –même de sa part…-, il le laissera filer. En fait, Dai aurait du rester au Basha et être militaire à temps plein, sauf que le reste de sa vie méritait davantage de temps. Et puis même si sa famille sait se montrer plutôt calme, il retire là aussi, un grand sentiment de satisfaction –sans parler qu’un Quincey au lit, ça n’a rien de calme voyez vous-.
      Seductive ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
      Il ne faut pas se leurrer, la carotte est un légume qui nécessite beaucoup d’attention et qui adore séduire. La tentation n’est jamais bien loin pour le rouquin et la simple vue d’une épaule dénudée, peut parfois suffire à le faire saliver. Imaginatif et énergique, sa vie sexuelle à beaucoup d’importance à ses yeux et il aime en abuser. S’il a autrefois été un Player, ce n’est d’ailleurs pas sans raison. La recherche de plaisir est continuelle chez lui et se renouvelle à chaque jour. En somme, un cercle vicieux pour le petit légume. Heureusement pour lui, Quincey le satisfait pleinement et chose qui l’a longtemps étonné, n’arrive pas à le lasser. Depuis, il fait des mains et des pieds pour améliorer leur vie intime, le séduire à nouveau et plus que tout, le reconquérir. Parce que chez le légume, la sexualité est plus forte que la sensibilité, chose dont il est maintenant conscient et n’assume encore qu’à moitié.
      Bien entendu, notre carotte à beau être follement amoureuse de son partenaire et être fidèle, il n’en reste pas moins un légume séduisant et comme cité plus haut, séducteur. D’accord, le temps ou il draguait à tout va est révolu mais les remarques ‘louches’ ou a double sens sont courantes avec lui et s’il ne cherche pas les aventures, son côté joueur attire les propositions encore aujourd’hui. Flatteur, il a les compliments faciles et ne réalise pas toujours ce qu’il fait. Ce qui lui attire des ennuis, bien entendu. Il est très jaloux d’ailleurs et dès qu’on pose les yeux sur son partenaire, il devient un ennemi féroce. Parce que si à ses yeux son partenaire est idéal, logiquement, il l’est aussi pour l’autre et ça, c’est inacceptable. Possessif ? Terriblement et paranoïaque sur les bords en plus !


    Physique

    Taille 1m95Poids 78 KgNationalité Japonaise
      My look ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
      Comme toute carotte qui se respecte, Daisuke est un rouquin, d’un joli orangé qui s’enflamme sous la lumière. Il a longtemps détesté la couleur de ses cheveux mais avec les années, il a apprit à les apprécier et ce qui s’avérait être un vilain défaut, est devenu au fil du temps un atout. Fini les railleries, il est loin d’être un vilain petit canard, c’est même tout le contraire et ses cheveux court, toujours pêle-mêle, ont beaucoup de gueule. Il avoue d’ailleurs et sans aucune honte, ne pas aimer devoir les styliser et préférer les laisser tel quel, surtout en sortant de la douche. Heureusement, il a un petit ami pour passer derrière et secouer un peu sa tignasse. Sinon, il a surtout beaucoup de chance d’avoir des cheveux intelligents, parce que même sans un effort, ils semblent se placer correctement et d’eux-mêmes. Magnifique non ? Lui il trouve que si ! Véritable carotte, notre petit légume à des yeux assez similaire à ses cheveux. Marron pâle, ils tirent sur l’orangé et vire parfois même au jaune, tout dépendant de l’éclairage. Lumineux mais dure à la fois, souvent joueur et trop souvent racoleur, son regard hante en permanence la silhouette de son conjoint. Sans parler qu’il a la mauvaise habitude de froncer les sourcils lorsqu’il réfléchit trop ou qu’une émotion trop forte l’assaille, ce n’est donc pas nécessairement un mauvais signe.
      Un nez droit mène jusqu’à ses lèvres, qui se veulent généreuse et ourler dans un petit sourire constant. Parce que notre petit légume sourit en quasi permanence, c’est d’ailleurs pour ça qu’il attire les gens, enfin en quelque sorte. Il y a quelque chose de joueur dans ce sourire et souvent ses lèvres tremblent un peu, comme s’il hésitait sur le sourire à afficher. Parce qu’eh oui, il s’en connait plusieurs le monsieur. À noter que son fils en a un qui lui appartient entièrement, tout comme Quincey, ceux là il est incapable de les reproduire pour les autres. Ce qui l’étonne encore un peu, il doit bien l’avouer.
      Et puis finalement, son visage se termine avec une mâchoire carré et un menton légèrement prononcé. En somme, Daisuke est un homme carotte et il n’y a aucun doute possible à ce sujet. Virile ? Oui, il aime le croire mais n’aller pas le lui dire, il pourrait bien fanfaronner !
      ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ My look
      Étonnamment grand pour un japonais, ce n’est pourtant pas la seule chose qui le fait se démarquer des autres. Parce que sans être un culturiste, la carotte est plutôt bien bâtit, il faut l’avouer. C’est le résultat de son dur labeur et des nombreuses séances de gym, sans parler des nombreux sports qu’il pratique encore aujourd’hui. Ses bras, son ventre, ses jambes, tout n’est que muscle finement sculpté sur une peau légèrement hâlé. Bien entendue, il apprécie son physique mais la raison de son intérêt continuel pour la chose réside en son partenaire. Si ce ne serait pas de Quincey, il aurait sûrement abandonné ses séances de gym et ce serait contenter de pratiquer quelques sports. Hors, pas question de décevoir son conjoint ! Sinon, notre cher légume porte deux cicatrices sur son corps. L’une sur son genou droit, une blessure qui date de son adolescence et de ses mauvaises habitudes. Ce genou là est plus faible d’ailleurs. Quant à l’autre, elle se trouve sur sa hanche gauche, il ce serait prit un coup de couteau lors d’une patrouille, une vilaine blessure. Puis, pour finir les choses en beauté, il c’est fait tatouer une couronne sur le pectoral gauche il y a quelques temps de ça. On l’a bien taquiné à ce sujet mais il ne c’est pas du tout froissé. Depuis le temps qu'il appelle son conjoint ‘princesse’, tout le monde a compris pourquoi il avait choisit ce design là plus précisément et encore davantage, pourquoi il le porte là ou se trouve son cœur.
      Pour finir, Daisuke porte normalement son uniforme pour travailler. Parce que bien que celui-ci ne sois pas obligatoire, il aime faire les choses correctement –mais surtout, Quincey adore quand il l’enfile-. En dehors du travail, il aime le confort et les polos sont ses hauts de prédilection, ce qui agace son petit ami d’ailleurs. Il essai donc de faire mieux depuis maintenant un an et c’est décidé à endosser un style plus sobre mais classe. Les chemises sont donc sa priorité en ce moment, quant à la cravate, ne rêvez pas. Une carotte, ça ne sait pas même comment l’attacher.


    Tranche de vie
      6h – Himmel Institut ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
      Six heure. Il était en retard, très très en retard même. Accélérant le pas, fronçant les sourcils alors qu’il tentait de trouver une bonne excuse à offrir à Quincey une fois qu’il serait de retour, Daisuke filait à travers les corridors de l’Himmel Institut. Ne surtout pas arrêter en chemin, ne surtout pas aller dans la partie administrative. Il risquerait ses fesses ! Si les criminels ne lui faisaient pas peur et qu’une petite émeute ne l’avait jamais inquiété plus que mesure, la colère de son conjoint était la seule chose que Daisuke Akihiko craignait réellement en ce monde. Aussi, il préférait l’éviter, parce qu’il n’en sortirait peut-être pas indemne et ne parlons pas même de la soirée atroce qu’il passerait –seul au lit-. Un petit sprint lui suffit finalement pour atteindre la classe de son fils. Eh oui, son fils, Shou Akihiko ou plus communément surnommé le poussin par sa si chère maman, elle aussi surnommée Ma, une mère bien différente des autres. Pourquoi ? Parce que Quincey n’avait rien d’une mère, un homme n’était jamais une mère, mais lui il était l’exception. Cela dit, il n’y avait vraiment pas de quoi rire, mère poule c’est le blond lui-même qui avait accordé la permission à la carotte junior de l’appeler ainsi. D’accord, il avait sûrement craqué pour la bouille innocente, parce que cet incident remontait à loin mais c’était devenu une part du quotidien. De leur quotidien. Ce qui l’était moins, c’était que papa aille à l’école ou maman bossait pour aller chercher junior. Bien entendu, il fallait que pour l’unique fois ou Quin lui demandait d’aller chercher le petit, il soit en retard. Se maudissant mentalement, il puisa une bonne dose de courage intérieur avant de n’ouvrir la porte de la classe. Pas de tambour, pas de cri, rien. Il n’avait pas de quoi être fier et légèrement honteux d’être un père aussi indigne, c’est qu’il avait la critique facile sur ses talents paternel, Dai esquissa un petit sourire. Mais en fait, la classe était vide non ? Il cligna des yeux à quelques reprises, n’y croyant pas. Les lumières étaient allumés mais il n’y avait personne dans la pièce. Un petit soupir s’échappa d’entre ses lèvres.

      Eh merde…

      Oui, merde. Parce que maintenant qu’il savait que Shou n’était pas dans sa classe, il allait devoir le chercher, hors l’école était plutôt grande. Sans parler que la carotte n’appréciait pas tellement les lieux. Oh, il n’y avait pas étudié -avec une tête vide comme la sienne, ça aurait été un réel exploit !-, mais il n’aimait pas l’ambiance des lieux. La seule raison qui l’avait encouragé à inscrire son fils à cet institut, était la présence de son amoureux. Après tout, comme lui avait dit Quincey lorsqu’ils avaient tous deux discutés de l’avenir de Shou, il n’existait pas meilleur endroit pour Shou -ni meilleure opportunité-. Parce que si le géniteur était très bête, le fils avait hérité d’un gène caché, sûrement celui que Hiroyuki lui avait volé à la naissance tien ! Intelligent comme son oncle, parce que Daisuke avait le plaisir d’avoir un frère jumeau voyez-vous, le petit était prometteur. Enfin, c’était ses professeurs qui disaient ça et Dai se faisait un plaisir de les croire ! Être idiot comme lui, ça n’avait rien de bien drôle. C’était d’ailleurs par un coup de chance qu’il avait réussit à gagner le cœur de son compagnon de vie. Comme quoi il n’avait pas tout perdu au final. Ça, Hiroyuki n’était pas prêt de l’avoir. Se passant donc une main dans les cheveux, il soupira en regardant autour de lui. Ou pouvait donc se trouver sa progéniture hein ? Souhaitant mentalement que son fils n’ait pas -encore- rejoint sa mère, il se mit en chemin, regardant dans chaque classe qu’il passait. Il n’avait aucune idée de l’endroit ou son fils pouvait se trouver et il nota mentalement sa bêtise. À l’avenir, il avait intérêt à poser davantage de question à celui-ci, histoire d’avoir une idée des endroits qu’il fréquentait dans l’immeuble scolaire.

      Complètement perdu, n’ayant aucune idée d’où il allait, encore moins d’où il se trouvait, il décida de fouiller dans la poche de son blazer et en ressortit son téléphone. Un coup de fil à Shou et il serait fixé non ? Eh oui, c’était obligatoire au sein des Akihiko-Dragonwort, le téléphone était un outil très utile et puis avec toutes les histoires qu’on pouvait entendre dans le vaisseau, c’était impossible d’être trop prudent. Faisant défiler les noms sur l’écran, il remarqua que son double lui avait laissé un message, sûrement encore une de ses invitations à dîner. C’est que son frère avait l’habitude d’évoluer dans les soirées mondaines, non pas qu’elle l’intéresse, Hiro se fichait même complètement de ce genre de réunion impersonnelle mais lorsqu’on est juge au ministère, il faut ce qu’il faut. Eh oui, son sosie avait bien réussit dans la vie et appartenait maintenant à la Lux, une récompense pour ses bons et loyaux services. Ça avait le chic d’agacer Daisuke, qui en simple petit officier du N.S.S. n’arrivait pas à comprendre comment on pouvait lécher autant les fesses de l’empereur. D’accord, vous allez vous dire qu’il lèche bien celle de Quincey lui mais ça, c’est très différent ! Effaçant donc le message de son frère, ne prenant pas même la peine de l’écouter, il sauta aussitôt au numéro de son fils. Dix ans et déjà propriétaire d’un téléphone, c’était la norme de nos jours et Daisuke se massa la nuque alors qu’il baissait le visage vers le bas, soupirant. Pourvu que le petit diable réponde, pourvu que junior n’ait pas éteint son portable. Le déclic ce fit et la carotte redressa la tête.

      Shou !

      Pas de chance, la voix qui glissa à son oreille n’avait rien de juvénile, non même qu’elle était assez sexy et même si le flot de parole était teinté d’agacement, Daisuke sourit doucement. Quincey. L’amour de sa vie, le seul homme capable de le calmer et de l’exciter à la fois. Une source de plaisir et de frustration, son compagnon de vie depuis maintenant cinq années. Mais le blond lui faisait des reproches en ce moment, rien de bien étonnant, ça aussi c’était leur quotidien. Daisuke faisait des bêtises ou oubliait des trucs et Quincey le sermonnait ou lui lançait des avertissements. Dans tous les cas, ses punitions là n’avaient jamais rien de fun. Ne cessant donc pas de sourire, parce que pour le coup la carotte avait oubliée qu’il serait punit plus tard, il se remit à avancer doucement, sa voix baissant d’une octave.

      J’ai acheté ta bouteille de vin préférée, je pourrais peut-être t’attacher une fois que le petit sera au lit et nous laisser profiter ? Tu n’as pas cours demain, tu pourrais me faire la classe au lit …

      La concentration et lui, ça faisait deux et si son amant cessa un instant de parler, Daisuke devina sans mal que le blond était légèrement troublé. Il se contenta d’un rire bref lorsque le blond le traita d’idiot, parce qu’il y avait toujours un fond de tendresse dans ses mots, gentils ou pas. Écoutant les indications de son amoureux, la carotte se mit en recherche de la dite classe. Quel idiot, il était en retard de plus de quarante cinq minutes et à cause de lui, le blond n’avait pas eu la chance d’aller à sa réunion, puisqu’il ne pouvait tout simplement pas laisser Shou seul. Dai fronça les sourcils, une grimace au visage alors qu’il approchait, le ton de Quincey devenant de plus en plus agacé. Il avait beau être navré, ça ne suffisait pas. Il allait faire mieux voyons, il fallait seulement lui laisser une chance ! Avait-il exaspéré la princesse ? Plus que probable et il inspira un bon coup avant d’ouvrir la porte, découvrant son amant assis sur un pupitre, en face de Shou, occupé à terminer ses devoirs, pas du tout déranger par sa mère qui faisait la conversation à son père. L’air peu amène du blond suffit à le faire sourire comme un idiot, un air navré au visage alors que Quincey refermait le téléphone de leur fils, le reposant sur le pupitre alors que Shou levait les yeux sur son père pour les faire rouler. Il était temps oui. Parce que fiston était étonnamment mature pour son âge, pas dans tout bien entendu mais la compréhension relationnel était très complète chez le petit et il comprenait très rapidement ce que les adultes avaient parfois du mal à même envisager. Dai avança lentement dans la pièce, nerveux pour le coup. Son fils se redressa après avoir reçu son baiser de maman et se mit à ranger ses devoirs, Dai s’approchant pour lui caresser la tête.

      Pardon pour le retard… vraiment.

      Les paroles de la carotte n’était pas entièrement destinées à son amant ou à son fils. En fait, il s’excusait auprès des deux hommes de sa vie. Honnêtement, il aurait aimé être un homme ponctuel et toujours à son affaire mais ce n’était tout simplement pas en lui. Il était destiné à décevoir à répétition, heureusement Quincey arrivait toujours à lui pardonner. Un petit sourire en coin, digne d’un gamin prit en flagrant délit, papa carotte regarda maman blondie. L’enfant soupira, il connaissait le refrain et excusa son père, se faisant un plaisir de l’appeler Dai. Parce que ça, c’était une mauvaise habitude du petit. Ayant perdu sa mère à la naissance, il n’avait jamais eu que Daisuke pour famille, ça et le reste des Akihiko. Enfin, jusqu’à ce que papa passe sa crise de rébellion et ne l’abandonne durant deux ans pour lui ramener une maman. Heureusement pour lui d’ailleurs, sinon il y a fort à parier que son fils lui aurait fait la gueule toute sa vie. Et voilà, depuis cette époque, Shou avait érigé un mur entre lui et son géniteur, mur qui baissait de volume avec le temps et disparaissait presque complètement parfois mais un mur quand même. La main de Daisuke se retira lentement de la tête identique à la sienne, parce que Shou était son portrait craché, et la glissa plutôt contre le poignet gauche de Quincey.

      Je vais l’amener manger quelque part et puis je viendrais te chercher. Nous dînerons ensemble, d’accord ? Ne sois pas fâché…

      Ça ne fonctionnait pas toujours mais il aurait au moins essayé. Le blond sembla se détendre, c’est que la princesse menait le jeu et ça lui plaisait. Dai le savait complètement mais c’est ainsi que fonctionnait leur couple. En compétition pour obtenir le dessus, c’était une lutte quasi-permanente entres les deux hommes et c’était sûrement ça qui les gardaient aussi liés d’ailleurs. Le sourire de Quincey en disait long sur ce qu’il pensait et Dai sourit à son tour, amusé et acceptant déjà son sort. Un baiser fut soufflé sur le coin de ses lèvres, des mots chuchotés à son oreille et après un dernier baiser pour son cher petit, l’instituteur Dragonwort fila. La carotte junior fixa son père, tentant de deviner ce qui se passait entres ses parents mais à voir le sourire amusé de son géniteur, il se contenta de tirer sur le bas de son blazer. Ils devaient se mettre en chemin. L’adulte acquiesça aussitôt et s’étirant les bras, se mit en tête de converser avec son fils.

      Tu avais beaucoup de devoir ? Tu veux que je me plaigne pour toi ?


    { ORIENTATION POLITIQUE :
    Vous intéressez-vous à la politique ? Oui [ ] _ Non [ x ]
    Êtes-vous pour ou contre l'Empereur ? Pour [ ] _ Contre [ ] _ Neutre [ x ]


    { Et vous ~
    Code du règlement :
    I'M POWERFUL ! - D
    Code du guide du joueur :
    SO POWERFUL ! - D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.folio-graphiques.fr/comptes/Chewy/index.php
 

Daisuke Akihiko [Uros]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TASTY PLAYGROUND :: Rp land ~ :: Fiches-